The Flat Tower (La Tour Plate)

 

Flat TowerSeconde Place
2011 Skyscraper Competition
Yoann Mescam, Paul-Eric Schirr-Bonnans, Xavier Schirr-Bonnans en France

Après la troisième place revenue à Yheu-Shen Chua pour son projet de réinvention du barrage de Hoover, voici la seconde place, attribuée à l’équipe française PESB composée de Yoann Mescam, Paul-Eric Schirr-Bonnans et Xavier Schirr-Bonnans. L’idée consiste à imaginer un gratte-ciel alternatif apte à solutionner les problèmes de densité urbaine tout en renonçant à la course à la hauteur.
Le résultat de leurs recherches est la conception de cette Flat Tower (tour plate), une vaste coupole résidentielle enjambant la ville et criblée de puits de lumière. Les proportions du gratte-ciel se trouvent ainsi inversées puisque la coupole mesure 120 mètres de haut pour plus de 800 mètres de diamètre.
L’étendue du gratte-ciel est propice aux énergies renouvelables (solaire, éolienne) et à l’utilisation de l’eau de pluie pour alimenter les cellules de logements et de bureaux. Le projet a été conçu pour une friche industrielle de Rennes mais peut être transposé facilement ailleurs, même si la taille du projet paraît assez pharaonique.
via http://www.orgone-design.com/

 

Lilypad, une cité flottante

Lilypad, une ville flottante
Lilypad (« feuille de nénuphar ») est une cité écologique amphibie, qui pourrait accueillir 50 000 habitants vivant en harmonie avec la nature.
Cet ambitieux projet est le fruit de l’imagination de Vincent Callebaut, un architecte belge.

Revêtant la forme d’une feuille de nénuphar géante, cette cité flottante futuriste possèderait un revêtement en fibres de polyester, recouvert d’une substance capable de réagir avec les rayons ultraviolets pour absorber la pollution atmosphérique.
Composée de trois zones portuaires et trois régions de montagnes, cette ville flottante du futur verrait ses rues et ses constructions camouflées par une végétation luxuriante. En son centre, une zone lagunaire permettrait de lester la structure.

Totalement respectueuse de l’environnement, cette dernière n’émettrait aucune pollution carbonée grâce à un fonctionnement reposant sur les énergies solaire, thermale, hydraulique et éolienne.
Si sa construction reste hypothétique, le projet de Vincent Callebaut pourrait voir le jour si les prédictions d’élévation du niveau de la mer, due au réchauffement climatique, s’avèrent exactes.
via:http://www.maxisciences.com/r%E9chauffement-climatique/lilypad-un-projet-de-ville-ecologique-flottante_art8.html

Plus d’infos et de photos sur Facebook

Sites relatifs au sujet :

http://jbblog.typepad.com/jean_bureau_mon_blog/2009/01/lilypad-une-ville-flottante.html
http://pommedediscorde.wordpress.com/2009/06/02/villes-flottantes-et-ferme-urbaine/
http://www.geo.fr/environnement/actualite-durable/lilypad-cite-flottante-pour-refugies-climatiques-24529